Dernier épisode

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur et 5 invités en ligne.

RSSTwitterFacebook

14 December 2003

Le noise gate

Mais qu’est-ce que c’est ??

Littéralement, Noise Gate signifie "La barrière à bruit". Et bien c’est exactement à quoi sert un Noise Gate : à ne pas laisser passer le bruit. Les guitaristes le connaissent bien. Ils l’utilisent souvent pour éviter les "ronrons" en provenance de leur 143 pédales bon marché connectées entre elles avec des jacks imbibés de bière, mais je m’égare.

Pourquoi noise-gater ?

Pour arrêter les petits bruits énervants qui sont là quand on ne parle pas (ou quand on ne joue pas, comme le guitariste alcoolique dont je parle ci-dessus) :

  •  Le souffle qu’on entend très distinctement lors des silences, surtout si on a compressé à mort et que la prise n’est à la base pas terrible.
  •  Les autres bruits parasites comme les voitures dehors, l’aboiement du chien entre 2 phrases importantes, ou la perceuse du voisin.
    Le noise gate est votre ami.

    Chouette car quand j’ai fait ma prise, on entend les pompiers en arrière plan

    Du calme. Une noise gate n’est pas si intelligent que ça. Si le son parasite est superposé au son à garder, ce n’est pas un noise gate dont vous avez besoin, c’est d’un peu de temps pour refaire la prise . Smile
    Il n’y a pas d’appareil capable de retirer une partie de son d’un autre, sauf ci cette partie est concentrée sur une bande de fréquence donnée, auquel cas un égaliseur fait l’affaire.

    Le noise gate ne retire que ce qui n’est pas superposé au son à conserver, il s’agit donc de tout ce qui pollue pendant les silences.

    Ah ok, et sinon ça marche comment ?

    Sur le même principe qu’un compresseur (lire le howto sur la compression). On règle le seuil, en anglais le "threshold", à partir duquel on ouvre la barrière anti-bruit.

    Typiquement, le niveau d’un signal en numérique évolue entre l’infiniment faible et le 0dB. Il est audible à partir de -60dB environ. Si on règle le niveau du threshold à -40dB, tout ce qui se situera entre l’infiniment faible et -40dB sera traité. Et tout ce qui sera au dessus de ce seuil passera normalement.

    Ah bin qu’est-ce qui se passe si mon bruit parasite est super fort ?

    A la base, le bruit parasite n’est pas celui qu’on a souhaité enregistrer. S’il s’agit de votre petite soeur qui est venu hurler dans le micro pour vous faire ch..., je ne peux rien pour vous ;-) et le noise gate non plus.
    Le principe, c’est que ce bruit parasite est forcément moins fort que le son à conserver, d’où cette histoire de seuils.

    Mais gardez à l’esprit qu’une fois le seuil franchi, tout le son passe, y compris les bruits parasites dont le niveau était très faible. Tout ce qu’il vous reste dans ce cas, c’est espérer que les sons les plus forts (ceux à conserver, donc... vous prenez des notes ou quoi ??) masqueront suffisamment ces parasites. C’est le cas la plupart du temps. Mais que cela ne vous dispense pas de faire une bonne prise de son, c’est quand même la base. Le faire dans un endroit silencieux, ça aide. Et ça peut permettre d’éviter l’utilisation d’un noise gate.

    J’ai mis du noise gate et mon son est complètement haché

    C’est que le seuil est réglé trop haut, et que le gate coupe une partie du son à garder. C’est un problème classique avec un gate. Il faut baisser le threshold. Il y a aussi 2 autres paramètres standard dans un gate : le niveau de réduction en dB et le "release time" qui peuvent avoir une influence sur le résultat traité.

    En fait, quand je dis que le signal est coupé lorsqu’on se situe en dessous du seuil, ce n’est pas tout à fait vrai. Il est en fait réduit de la valeur en dB choisie pour le paramètre réduction (parfois "Amount", "Range", ou "Reduction level"). Donc si on choisit 6dB en niveau de réduction. Le son parasite ne sera perçu que 2 fois moins fort que les autres sons (une petite subtilité existe entre les dB et la perception du son, il y a un howto pour ça).

    Le "release time", c’est le temps nécessaire pour refermer le gate. Bin oui, une fois qu’il est ouvert, il faut savoir quand le refermer et surtout comment. Vous me direz, il n’y a qu’à le refermer une fois que le signal est repassé au dessous du seuil.
    L’idée c’est de ne pas le refermer trop vite, sinon ça peut couper assez violemment le son d’une façon pas naturelle. Le release time sert à déterminer en combien de temps on le referme, en douceur en quelque sorte. Le niveau du son diminuera délicatement jusqu’à atteindre la valeur du "Range". Plus soft, non ?

    Avec ça c’est cool, on couvre tous les cas, pas vrai ?

    Et bien non, parfois on a besoin qu’un gate soit plus intelligent que ça. Imaginez une longue note de guitare qui se perd dans le lointain. Lorsque la note arrive, elle est forte. Son niveau baisse progressivement jusqu’à mourir lamentablement dans le silence (je suis parfois poète). Si on ferme le gate comme un bourrin, on provoque le suicide du guitariste qui vient donc de rater son effet à cause - je cite - "du gate pourri de cet ingénieur du son à la c..". Il faut donc que le gate puisse se refermer en fonction d’un second seuil qui pourra - si vous avez bien tout suivi - être très inférieur à celui d’ouverture. Certains gate disposent de cette fonction de double seuil (un pour l’ouverture et un pour la fermeture). Pas le mien. Snif Sad. Ca fonctionne sur le principe d’une boucle hysteresis. Voyez Google pour une explication du mot hysteresis. Notez que le revers de la médaille, c’est que s’il y a beaucoup de parasites, les niveaux sonores situés entre le premier et le second seuil seront très pollués.

    D’autres utilisations du gate ?

    Sur le plan technique, nous avons fait le tour. Vous aurez compris que l’objectif est de rendre le signal plus propre, en éliminant les bruits parasites pendant les silences.

    Sur le plan artistique, si votre gate dispose d’une entrée "Key", d’autres portes (des gates Smile) s’ouvrent à vous Smile
    L’entrée "Key" d’un gate fonctionne selon le même principe que l’entrée side chain d’un compresseur.

    En fonctionnement normal, c’est le signal qui traverse le gate qui déclenche son ouverture. En fonctionnement "external key", c’est un autre signal (qui entre dans l’entrée Key si vous suivez) qui déclenche l’ouverture du gate. Imaginez que le son qui entre via "Key" soit une batterie et que le son qui traverse le gate soit celui d’une nappe de synthé. Si vous réglez le seuil pour qu’il s’ouvre assez haut, vous aurez donc une nappe de synthé qui suit la ligne de batterie. Bon ok, c’est un peu technoïde, mais rigolo à faire.

    Et avec un peu d’imagination, on peut faire aussi un tas d’autres trucs qui ne serviront pas forcément à faire que de la musique (mais du sound design par exemple). Si en plus vous avez un gate à hysteresis, alors là, je n’en parle même pas...

    Comment ça se présente ?

    Comme pour les compresseurs, soit en hardware (rack 19 pouces 1 unité en général), ou c’est parfois embarqué dans certaines consoles de mixage (en général un peu chères...).

    Ca existe bien entendu en plugin logiciel, et comme pour le compresseur, la majeure partie des logiciels audio les plus répandus viennent d’office avec un gate par tranche. Cubase, par exemple, vient en série avec un compresseur/gate par tranche. Et non, je ne parle pas de tranches de jambon, mais de tranches de tables de mixage. Soyez un peu patients pour le reste des explications, ça vient dans d’autres howtos Smile.

    En conclusion

    Le noise gate est très utile pour rendre le son plus propre. Sur une prise de voix (pour notre fabrication d’aventure MP3), ça permet de s’assurer qu’il n’y aura rien d’audible pendant les "silences".

    Je vous conseille d’utiliser un gate très léger (entendez, pas trop violent) à l’enregistrement pour éviter d’enregistrer trop de signal inutile, et d’en utiliser éventuellement un autre au mixage pour véritablement s’assurer qu’aucun parasite ne subsiste. L’avantage, c’est que le gate au mixage, on peut le retirer si on a vraiment tout fichu en l’air avec un réglage de sagouin Smile

    Bon noise gating !

  • Commentaires inutiles

    Pour pouvoir enregistrer des commentaires, vous devez être inscrit !
    Attention : Kikoo-mode interdit ! Tous les messages Kikoo/SMS seront supprimés